Programmation 2011 PDF Imprimer Envoyer

Laurent Bonet - Daniel-Vincent Bernard

Du 23 janvier au 27 mars 2011

Faire parler les objets les plus familiers, voilà ce qui intéressait l’artiste multidisciplinaire Laurent Bonet alors qu’il a jeté son dévolu sur la création de tables. Maîtrisant l’académisme rigoureux de la fabrication de mobilier, Bonet travaille toutefois sans plans et sans contrainte, à l’écoute de la matière qui dicte elle-même sa forme. À cela s’ajoutent des visages sculptés aux multiples expressions qui confèrent aux tables une dimension vivante. À voir!

Pour Daniel-Vincent Bernard, le cheval archétypal est porteur à la fois de mort et de vie, lié au feu et au chaos, sous l'action de l'érosion. Bernard perçoit ses sculptures comme des artéfacts sédimentaires : une résultante pétrifiée par les éléments. Un legs impérissable.

Palettes d’artistes

Du 3 avril au 5 juin 2011

L’exposition Palettes d’artistes est l’occasion pour le public de découvrir les origines de la création et la matière première des œuvres grâce à la présentation de la collection personnelle de M. Claude Bouchard. Ce fervent amateur d’art a tissé des liens étroits avec certains des plus grands artistes québécois de la deuxième moitié du XXe siècle, ce qui lui a permis d’amasser une quantité impressionnante de ces témoins muets du travail d’atelier. Des 47 palettes d’artistes présentées, quelques-unes ont appartenu à des peintres de guerre (Bruno Bobak, Molly Lamb Bobak, Robert Hyndman, Anthony C. Law, Tom Wood), et d’autres à des peintres automatistes (Fernand Leduc, Marcelle Ferron, Marcel Barbeau). Pour peu que l’on se penche sur le contenu de cette collection, on remarque la grande diversité dont elle témoigne : des peintres de diverses régions du Québec et du Canada y sont représentés, dont Iain Baines, Graham Metson, Jean-François Provost, Suzanne Joubert, René Richard, Henri Masson, Pierre Huot, Marc Séguin et plusieurs autres. La palette d’artiste est intéressante pour elle-même et peut être encore plus parlante lorsqu’elle est assortie d’un tableau qui lui est contemporain. À cet effet, une trentaine d'œuvres des mêmes artistes sont jumelées aux palettes, exposant ainsi les prémisses et les finalités de la peinture.

Pellan

Du 17 juin au 18 septembre 2011

Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire présente une magnifique exposition des œuvres de ce peintre mythique qu’a été Alfred PELLAN. Une exposition organisée et mise en circulation par le Musée national des beaux-arts du Québec, constitue non seulement un hommage à l’artiste, mais elle met en valeur l’imaginaire de ce génie créateur. L’exposition nous fait découvrir des peintures et des oeuvres sur papier ainsi que quelques masques et d’amusantes petites bêtes tirées du Mini-bestiaire inventé par Pellan. Figure marquante de l’art québécois au XXe siècle, Alfred Pellan (1906-1988) est né à Québec. À l’âge de 20 ans, il s’installe à Paris où il s’imprègne d’art moderne au contact de grands maîtres tels Léger, Miró et Picasso. Lorsqu’il revient au Québec en 1940, on lui consacre une grande rétrospective. Son oeuvre a assurément ouvert la porte à la modernité au Québec. Depuis ses premiers tableaux recelant notamment l’influence du cubisme, jusqu’à sa série des Bestiaires, en passant par sa maîtrise de l’art du portrait, ses grandes compositions aux connotations surréalistes, Pellan nous invite à le suivre au sein d’un univers oscillant constamment entre la réalité et l’imaginaire.

Salon d’automne

Du 29 septembre au 30 octobre 2011

Exposition concours annuelle du Musée où 150 artistes sont invités à produire une œuvre sur le thème du Noir en couleurs.

White et White - Claude Dallaire

Du 6 novembre au 8 janvier 2012

Avec l’exposition Le son de l’eau, les artistes White et White souhaitent «inciter à une «re-connaissance» des liens primordiaux qui, de toute éternité, unissent les humains à l’eau. Les sculptures, en bronze et en aluminium, illustrent des figurations humaines couplées à leur reflet dans l’eau. Des effets chatoyants qui renvoient chaque œuvre au jeu déterminant du «reflet-miroir». À découvrir !

«Géologie humaine est une exposition photographique faite de pierres, de mots et d’humains. Son but est de faire réfléchir sur la fragilité de nos vies et d’y voir l’insignifiance du corps humain rattachée à toute la gravité et la beauté de certains faits et gestes de la condition humaine. C’est une œuvre de questionnement, de contrastes mais surtout de confiance en l’humanité».

 

MUSEALES-logo  MSH Nature Coul    desjardins_beloeilmsh